Les compteurs intelligents bataves se tromperaient parfois
  • Nouvelles

Les compteurs intelligents bataves se tromperaient parfois

Selon une étude menée par l’université de Twente aux Pays-Bas, certains compteurs intelligents – aussi appelés smart meters - placés entre 2004 et 2014 chez nos voisins Hollandais, pourraient dans certaines situations précises, compter l’énergie électrique de manière erronée. 

Leds ou lampes économiques et dimming poseraient problème

Les chercheurs ont testé neufs compteurs intelligents en labo et comparé le résultat de leur enregistrement avec celui de compteurs analogiques alors qu’ils étaient reliés aux mêmes appareils.  Les différences observées concernaient la consommation de lampes économiques ou leds, lorsqu’elles étaient couplées avec l’utilisation du dimming.

Explication

L’onde produite par cette consommation n'est plus une sinusoïdale parfaite et donc plus difficile à enregistrer pour les appareils de mesure électroniques. Deux technologies métrologiques ont été testées, les capteurs à effet Hall ou Rogowski. Les premiers sous-estimaient le résultat, les seconds, le surestimaient.

Et à Bruxelles

Aujourd’hui, Sibelga n’a pas encore placé de compteurs smart sur son réseau pour des clients résidentiels*.  Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter. 

Néanmoins, Sibelga à l’intention d’installer des compteurs smart sur son réseau dans les années à venir. Cette étude est donc prise au sérieux par Sibelga. Même si les compteurs que nous avons choisis ne sont pas construits autour de ces deux technologies (Hall ou Rogowski), et donc à priori pas concernés, des tests approfondis seront menés par nos experts en collaboration avec les fournisseurs de compteurs.

Qu’entend-on par Smart meter ?

Un smart meter est un compteur, placé chez un client résidentiel, capable d’enregistrer des consommations, de les transmettre à distance et d’être actionné à distance (ouverture/fermeture ou réglage de puissance).

 

*Il existe déjà sur le réseau de Sibelga, plus de 8000 compteurs communicants essentiellement pour les clients alimentés en haute tension. Ceux-ci sont relevés à distance mais ne sont pas actionnables. Ce type de compteurs, mesurant de grands volumes, ne faisaient pas l’objet de l’étude.