Une responsabilité sociale

Le taux de chômage est important à Bruxelles, et nous nous sentons concernés. Nous avons décidé d’agir en développant des partenariats à long terme avec des écoles et des centres de formations.

Ces partenariats permettent aux écoles de mieux préparer les étudiants pour qu'ils répondent aux besoins du marché du travail et que la théorie apprise sur les bancs de l’école corresponde à ce qu'ils feront sur le terrain.

Ces partenariats ont deux objectifs principaux :

  • promouvoir les métiers techniques, souvent relégués au second plan parce qu’ils sont considérés comme peu valorisants ;
  • permettre l’insertion à l’emploi des demandeurs d’emploi de longue durée grâce à des stages.

Sibelga dans le rôle du professeur !

Depuis plusieurs années, nous animons des ateliers dans les écoles pour aider les jeunes à se préparer à la recherche d’emploi et à l’entretien d’embauche. Nous collaborons aussi avec les écoles pour concevoir nos tests de sélection.

Grâce à ces partenariats, les écoles peuvent mieux préparer leurs élèves au marché du travail.  En effet, cela leur permettra de confronter leurs connaissances théoriques à la réalité du travail sur le terrain.

De plus, nous proposons toute l'année des stages aux étudiants. S'ils ont un travail de fin d’études (TFE) à réaliser, nous adaptons le stage afin qu’il soit effectué en concordance avec ce TFE.

Ce qu’en pensent nos partenaires...

Isabelle Marsiat est directrice de l’ ISAT, une haute école technique bruxelloise qui ne compte pas moins de 300 étudiants. Ces derniers ont la possibilité d’effectuer un stage chez Sibelga dans le cadre de leurs études. Pour beaucoup d’entre eux, cela représente une réelle opportunité.

GETUIGENISSEN_IsabelleMarsiat_FR

"Une orientation technique ouvre de nombreuses portes. C’est pour mettre cet aspect en évidence que nous avons mis en place, il y a quelques années, des partenariats avec des entreprises du secteur, dont Sibelga. C’est sans doute un critère de choix important pour les étudiants qui souhaitent poursuivre une formation en électromécanique ou en automatisation. Il faudrait que ce type d’approches soit d’avantage mis en application par les écoles du secteur car le marché de l’emploi est malheureusement en pénurie de techniciens.

Avec cette initiative, nous souhaitons augmenter le nombre d'ingénieurs présents sur le marché du travail, ce qui est également à l’avantage de nos partenaires.

Ce que pensent les étudiants? Ils voient le stage comme une manière d’acquérir de l’expérience à la fin de leur trois années de cours. Dans certains cas, cela signifie aussi le début d'une belle carrière au sein de l'entreprise partenaire. "

Vincent Lion était étudiant à l'ISAT et fait aujourd’hui partie du personnel permanent de Sibelga. Lire son témoignage.