Y aura-t-il une pénurie d’électricité cet hiver ?

Les autorités fédérales et Elia pensent que l'hiver 2015/2016 ne devrait pas être difficile. Mais toutes les mesures pour éviter une pénurie et organiser un délestage sont opérationnelles. 

Pourquoi y a-t-il une pénurie d’électricité ?

Plusieurs raisons expliquent cette situation : 

  • un manque de planification des moyens de production.
  • une indisponibilité de certaines centrales belges.
  • la capacité d’importation est limitée par les infrastructures d'interconnexion avec les pays voisins.

Quand le risque de pénurie est-il le plus important ?

Le risque de pénurie est le plus élevé lors du pic de consommation de fin de journée (16h-20h) en hiver. C’est à ce moment-là qu’il est important de limiter sa consommation.

Y aura-t-il des coupures d’électricité ?

Les mesures mises en œuvre par le gouvernement fédéral visent à éviter le black-out. Pour cela, certaines zones rurales du pays pourraient être coupées pendant quelques heures (« délestage »). Cette mesure ne concerne pas la Région bruxelloise, sauf une partie de Uccle.

Qu’est-ce que le délestage ?

Le délestage est une mesure prise par le gouvernement fédéral en cas de pénurie d’électricité.
Il s’agit d’interrompre l’approvisionnement en électricité pendant les heures où la demande est la plus forte, c’est-à-dire :

  • entre 16h et 20h.
  • entre 11h30 et 13h (plus rare).

Combien de temps dure une période de délestage ?

La durée d'un délestage dépend principalement de deux paramètres : d'une part, les capacités de production et d'importation disponibles et, d'autre part, la demande totale estimée au même moment.  La durée d'un délestage se limite à 3 ou 4h, sauf dans des circonstances exceptionnelles.

Y aura-t-il des coupures volontaires à Bruxelles ?

La Région de Bruxelles-Capitale est une zone fortement peuplée, avec une activité économique sensible. Pour ces raisons, il n’est pas prévu d’y interrompre l’alimentation électrique de manière volontaire. Seules quelques rues d’un quartier d’Uccle pourraient être délestées (quartier Fort-Jaco/Prince d’Orange).

Comment savoir si ma commune peut être délestée ?

À Bruxelles, seule une partie de la commune d'Uccle est concernée. Pour les communes de Flandre et de Wallonie, consultez la carte établie par les autorités fédérales.

Pourquoi une partie d'Uccle est concernée est-elle par le délestage ?

Parce que le quartier Fort-Jaco/Prince d’Orange est alimenté en électricité depuis un poste haute tension d’Elia situé en dehors de la Région bruxelloise, à Rhode-Saint-Genèse, et plus précisément dans une zone délestable.

Pourquoi a-t-on évoqué le délestage d’une partie d’Auderghem ?

Une très petite partie d’Auderghem (drève de Bonne Odeur), située à la frontière avec la Région flamande, est reprise dans le plan de délestage. Une quinzaine de maisons y sont alimentées en électricité par une cabine d'Eandis depuis Overijse. Sibelga s’apprête à la corriger pour que ces maisons soient alimentées avant l’hiver par l’un de ses câbles, non délestable. 

Comment est-on prévenu d’un délestage ?

24h à l’avance, une annonce est faite par la radio et la télévision. 

Que faire si votre santé, votre vie ou votre activité professionnelle exige de l’électricité ? 

  • Si votre santé nécessite de l’électricité, adressez-vous aux services de secours au numéro 112.
  • Si votre entreprise est localisée en zone de délestage, il vous incombe de mettre en oeuvre des mesures alternatives (interrompre vos activités ou prévoir une production d'électricité indépendante). Mais la durée d'un délestage est comparable à une simple panne de courant (2h). À vous de décider quell"es mesures il convient de prendre.

Quel est l’impact d’un délestage sur des panneaux solaires ?

Lorsque le réseau de distribution public est hors tension, les onduleurs photovoltaïques se mettent automatiquement en sécurité, c'est-à-dire qu'ils se déconnectent eux-mêmes du réseau.  Les panneaux photovoltaïques ne produisent donc plus d'électricité dans cette situation.

Quelle est la différence entre pénurie et black-out ? 

  • Une pénurie est un manque d’électricité prévisible.
  • Un black-out est un effondrement de la totalité du réseau électrique qui peut être la conséquence d’une pénurie s’étant aggravée ou d'un problème technique imprévu.

Combien de temps peut durer un black-out ?

Deux cas sont possibles : 

  • Soit le réseau peut être reconstruit en s’appuyant sur les réseaux électriques des pays voisins : dans ce cas, les premiers clients disposent à nouveau d’électricité après 4h, les derniers après 8h.
  • Soit les pays voisins sont aussi en difficulté : dans ce cas, les premiers clients disposent à nouveau d’électricité après 10h, les derniers après 24h.

Quel rôle les Bruxellois auront-ils à jouer ?

Même s’il n’y aura pour ainsi dire pas de délestage à Bruxelles, les Bruxellois sont invités à participer comme tous les citoyens aux efforts visant à diminuer la consommation d’électricité. En étant solidaire, vous pouvez évitez que d’autres zones du pays soient coupées volontairement.

Y a-t-il un risque de délestage pour des habitations situées à la limite de la Région Flamande ?

Il n’est pas impossible qu’il existe çà et là, à la frontière entre la Région de Bruxelles-Capitale (sur le réseau de Sibelga) et la Région Flamande (sur le réseau d’Eandis), des cas exceptionnels résultants de réseaux électriques construits bien avant la régionalisation du pays.

Certains immeubles résidentiels bruxellois situés à la limite des deux régions sont alimentés au départ du réseau d’Eandis et pourraient être délestés avec certaines zones rurales flamandes.  Le contraire est également possible : des immeubles flamands pourraient être raccordés sur le réseau bruxellois et ne seraient donc pas délestés.

Ces cas particuliers ne sont malheureusement ni identifiables ni modifiables dans le cadre de la mise en œuvre du plan de délestage.