Connexion Sud : fin du projet en vue !
  • Article

Connexion Sud : fin du projet en vue !

À la fin de cet été, Sibelga a terminé de poser les 12,3 km de canalisation de gaz moyenne pression nécessaires au projet Connexion Sud. La période de vacances scolaires a été mise à profit pour travailler sur et à proximité de la chaussée de la Hulpe. Les équipes se sont mobilisées pour que le chantier progresse rapidement et n’ait plus d’impact sur la circulation à la rentrée.

Pour rappel, le projet Connexion Sud consiste à réaliser une connexion supplémentaire entre le réseau de distribution de Sibelga et le réseau de transport de Fluxys. Son objectif est de sécuriser l’approvisionnement en gaz du sud de Bruxelles et préparer l’arrivée du gaz riche. Le chantier avait commancé en juillet 2016 à Watermael-Boitsfort.

En juillet et en août 2017, deux opérations ont particulièrement retenu l’attention : des forages dirigés, réalisés à hauteur du square du Solbosch à Ixelles et à proximité de la gare de Boitsfort. Cette technique est rarement utilisée en milieu urbain pour des canalisations d’un tel diamètre ; elle permet de traverser des axes routiers importants sans interrompre le trafic ou de poser des infrastructures sous des voiries fragilisées. 

Les images spectaculaires des grues télescopiques soulevant des conduites de 400 m de long, avant qu’elle soient tirées dans le sous-sol, sont à retrouver dans ce film :

En parallèle, deux nouvelles stations de détente sont apparues ces derniers mois sur le parcours de la conduite. Un nouveau bâtiment  a ainsi été construit près de l’hippodrome de Boitsfort et un ancien poste électrique situé à l’entrée du Bois de la Cambre a été réaménagé pour accueillir la deuxième. Ces installations serviront à réduire la pression du gaz avant de le distribuer dans les habitations.

Si toutes les phases de pose ont été exécutées, il reste néanmoins quelques étapes avant la mise en service des nouvelles infrastructures. D’ici à la fin de l’année, Sibelga doit encore réaliser des travaux de repavage de certains segments de voirie, de finition intérieure et extérieures des bâtiments accueillant les stations de détente, et surtout l’intégration au réseau existant. L’ensemble de la canalisation pourra alors être mise sous gaz.