C’est un fait ! La mobilité électrique est amenée à prendre une part de plus en plus grande dans nos modes de fonctionnement. Mais qu’en est-il du réseau électrique bruxellois, est-il capable de relever ce nouveau défi ?

Oui, le réseau électrique bruxellois en est tout à fait capable ! Découvrez, en quelques points, pourquoi nous sommes prêts à accueillir une mobilité alternative… 

Le réseau bruxellois est prêt pour soutenir la percée de la mobilité électrique  

Avec l’arrivée des véhicules électriques, notre réseau électrique devra faire face à des pics de consommations lié à la recharge des batteries. Mais rassurez-vous ! A ce jour, notre réseau électrique dispose d’une robustesse et d’une réserve de capacité importante. Il est tout à fait en mesure de supporter la conversion de 20 à 30% du parc automobile envisagé à Bruxelles à l’horizon 2030, et ce, sans rupture dans la politique d’investissements actuelle. Découvrez tous les détails dans l’étude Baringa menée par Synergrid.

Et après 2030 ? Une sécurité d’approvisionnement du réseau assurée !

Sibelga étudie actuellement la manière d’intégrer la recharge intelligente pour éviter des investissements excessifs dans le réseau après 2030. Il sera essentiel de disposer de mécanismes qui tiennent compte des besoins des utilisateurs telle que la gestion intelligente de la recharge. Mais également des solutions qui permettent d’optimiser la recharge en fonction de l’énergie verte disponible sur le réseau et optimaliser la recharge en fonction des pics de consommations. 

Le 230V n’est pas un frein pour le vehicule électrique

Le 230V est en rien un frein au déploiement des véhicules électriques. Comme dans de grandes villes européennes telles que Olso (pionnière en matière de mobilité électrique), le voltage du réseau bruxellois est majoritairement du 230 Volts. Une tension qui permet dès lors à l’automobiliste qui se déplace de recharger l’équivalent de 20 km (le trajet journalier d’un Bruxellois) à du 7,4 kW en l’espace de 30 à 60 min. Toute voiture électrique pourra par ailleurs être entièrement rechargée (0 à 100%) en l’espace d’une nuit à ce niveau de puissance.  

Calculez le temps de recharge en fonction de votre puissance 

Oslo, ville comparable à Bruxelles, avec une adoption réussie du VE

Saviez-vous qu’à Oslo, plus de 40 % des véhicules sont déjà électriques ? L’année dernière, les véhicules électriques représentaient plus de 50 % des ventes en Norvège ! Et pourtant, le réseau de la ville d’Oslo est assez comparable à celui de Bruxelles, en étant majoritairement exploité en 230 V. 

Recharge rapide : 3000 cabines électrique permettront d’acheminer du 400V

Parallèlement, toutes les bornes de recharge rapide placées en voirie dans les zones stratégiques à forte rotation (ex. artères commerciales, etc.), seront directement connectées aux 400 volts via le réseau ou via l’une de nos 3000 cabines, réparties sur l’ensemble du territoire. Le réseau électrique d’Oslo, démontre que cette configuration est amplement suffisante.

En outre, depuis au moins 20 ans, Sibelga privilégie dans sa stratégie de conversion le 400V dans le cas de grandes rénovations ou de nouveaux raccordements, ce qui permet une transition douce et sans impact financier majeur pour les Bruxellois.