Faire profiter tous les habitants d’un même immeuble ou d’une copropriété de votre production d’énergie est devenu possible grâce au partage d’énergie.

Si votre immeuble ou votre copropriété produit de l’électricité, p.ex. via des panneaux photovoltaïques, les panneaux sont souvent liés aux compteurs du commun de l’immeuble.

Le surplus qui n’est pas consommé par les communs est alors injecté sur le réseau.

Au lieu d’injecter et perdre ce surplus d’électricité sur le réseau, vous pouvez désormais le partager avec tous les habitants de l’immeuble
 

Le système de partage d’énergie dans un même bâtiment est ce que nous appelons également des "clients actifs agissant conjointement”.

Qui sont les participants ?

Dans le cas d’un immeuble les participants seront essentiellement le producteur, le(s) compteur(s) des communs, les différentes habitations , et éventuellement des commerces
Il n’y a aucune restriction tant que vous faites tous partie du même immeuble.

A quel prix ?

Vous définissez vous-même la partie « énergie » du prix auquel vous partagez votre électricité.  Ce prix est fixé dans une convention entre les participants.  

Vous pouvez même partager l’électricité gratuitement si vous le désirez.

Mais attention, des frais de réseaux restent applicables.  Apprenez-en plus sur les tarifs réseaux.

Est-ce intéressant dans mon cas ?

Tout d’abord assurez-vous d’autoconsommer directement la production de vos panneaux photovoltaïques au maximum. Il est toujours plus intéressant d’autoconsommer l’énergie que l’on produit

Ensuite, veillez à ce que les consommateurs du surplus d’énergie consomment au moment où vous injectez.  Si les participants ont tous le même profil d’heures de consommation, le partage sera moins intéressant.

Le facilitateur de Bruxelles Environnement met à disposition des outils pour vous aider dans toutes vos réflexions et démarches.

Je suis intéressé !
 

Les conditions

L’électricité partagée doit être issue de source renouvelable 

  • L’échange ne peut se faire qu’entre clients actifs (minimum 2)
  • Les participants doivent être situés dans le même bâtiment. Ils devront prouver à Sibelga que cela respecte bien la définition immobilière
  • L’installation de production est située dans ou sur le bâtiment dans lequel les clients actifs sont situés
  • Chaque client participant doit avoir ou faire placer un compteur intelligent 
  • Le client titulaire du point d’injection (ou le tiers désigné par celui-ci) est l’interlocuteur unique (SPOC) du GRD et doit se signaler auprès de Sibelga
  • S’il y a plusieurs producteurs, ils désignent un interlocuteur unique (un d’eux ou un tiers)
  • Une convention est signée entre les clients pour régler les modalités du partage
  • Les modalités vis-à-vis de Sibelga sont définies dans le règlement technique provoisoire

Utile à savoir

  • Tous les habitants de l’immeuble ne doivent pas nécessairement participer (ils peuvent se décider une fois que le partage est déjà en route)
  • Il n’est pas nécessaire de créer une personne morale pour organiser le partage 
  • Le propriétaire de l’installation peut être un tiers-investisseur
  • Vous pouvez déléguer à un tiers la gestion du partage (traitement des données, facturation, etc.), sans que ce tiers ne soit considéré comme un client actif