En tant que producteur d’énergie renouvelable à Bruxelles, vous pouvez désormais partager votre surplus d’énergie produit avec d’autres habitations.  

L’énergie que vous produisez, idéalement vous l’autoconsommez directement vous-même. C’est en effet de l’énergie gratuite. Mais ce n’est pas toujours possible...  

Le surplus d’énergie que vous injectez sur le réseau, vous pouvez désormais le partager !  Ceci peut se faire avec votre famille, avec des voisins et même tout un quartier.

Il existe 3 types de partage

  1. De pair à pair
    Par exemple entre deux voisins, ou entre deux membres de famille.
  2. Dans un même immeuble 
    Par exemple dans une copropriété où l’on partage la production entre tous les appartements.
  3. Par une communauté d’énergie
    Par exemple quand un ou plusieurs producteurs locaux veulent partager leur énergie avec tout le quartier.

Qui sont les différents intervenants ?

Intervenants externes

Intervenants du projet de partage

  • il faut au moins un producteur d’énergie renouvelable
    Dans le cas d’un partage entre deux habitations ou dans un même immeuble, il n’y a qu’un seul producteur.  Si vous souhaitez créer une communauté, il peut y avoir de multiples producteurs.
  • il doit y avoir des consommateurs de cette énergie renouvelable
    Imaginons qu’un immeuble à appartements a fait placer des panneaux photovoltaïques sur son toit, dans ce cas, les participants seront potentiellement tous les appartements.

Un compteur intelligent obligatoire (et gratuit!)

Le compteur intelligent est primordial pour que le partage puisse se faire.  Chaque participant au projet de partage doit impérativement avoir un compteur intelligent.

En lisant les index de tous les participants à un intervalle de 15 minutes, cela nous permet de connaitre quart d’heure par quart d’heure ce qui est injecté sur le réseau et ce qui est consommé au même moment, afin d’appliquer les calculs nécessaires à la répartition.

Apprenez-en plus sur comment les consommations sont réparties

Le placement du compteur intelligent est GRATUIT dans le cadre du partage d’énergie.

Deux factures

Si vous participez à un partage ou à une communauté d’énergie, vous aurez dès à présent deux factures différentes :

  • Une facture pour la consommation venant du partage d’énergie
    Ceci est l’énergie que vous consommerez provenant directement du surplus du producteur local qui partage son énergie avec vous.
  • Une facture de la part de votre fournisseur d’énergie
    Ceci est l’énergie consommée qui ne proviendrait pas du producteur local.  Vous payez le prix du marché, via votre fournisseur habituel.

Des prix d’énergie très intéressants !

Le consommateur final disposera d'électricité à un coût très attractif. En effet, le prix de la partie « énergie »   se discute entre les différents participants.  Il peut même être nul si vous le désirez. 

Le producteur d’énergie consommera d’abord l’électricité qu’il produit lui-même (c’est l’autoconsommation individuelle). Il économise donc déjà des dépenses en énergie. Mais, de plus, avec la revente du surplus aux adhérents au partage, il augmente ses rentrées financières.

Un système avantageux, car le surplus d’énergie peut être revendu par le producteur à un tarif plus élevé que celui offert sur le marché. L’objectif étant évidemment d’arriver à une situation « gagnant-gagnant » pour le producteur et les consommateurs participants.

De quoi est composée la facture du partage d'énergie ?

Une facture de partage se compose de deux parties :

  • La partie réseau (tarifs de distribution)
  • La partie énergie (négociée entre le producteur et le participant)

1. La partie réseau (tarifs de distribution)

La partie réseau sur votre facture de partage d’énergie dépendra d’où les différents participants se situent sur le réseau.
Il existe 4 types différents à prendre en considération, dépendant de si vous vous trouvez:

  • Dans le même immeuble
  • Sous la même cabine réseau (moyenne tension vers basse tension)
  • Au-delà de la même cabine réseau, et sous le même poste de fourniture Elia
  • Au-delà du poste de fourniture d’Elia

Bien évidemment, cela se limite à la Région de Bruxelles-Capitale.

Retrouvez ici les détails des tarifs de distribution en cas de partage d'énergie

Le principe est qu’au plus proche les différents participants se trouvent, au plus faible sera le coût pour l’utilisation du réseau. Ceci afin d’inciter à créer des partages les plus locaux possibles.

Exemple : les voisins d’un quartier veulent créer une communauté d’énergie locale. Les raccordements des différentes habitations sont tous sur la même cabine réseau qui alimente le quartier. Ils auront donc droit à un prix plus faible pour l’utilisation du réseau.

2. La partie énergie (négociée entre le producteur et le participant)

Ce prix se discute entre les différents participants.  Il peut même être nul si vous le désirez.

Envie de démarrer?

Retrouvez ici toutes les étapes nécessaires pour démarrer un partage d’énergie.