Diminution confirmée du nombre de fuites de gaz.
  • Nouvelles

Diminution confirmée du nombre de fuites de gaz.

Depuis le début des années 2000, la tendance se confirme.  Le nombre de fuites de gaz sur les conduites basse pression ne cesse de diminuer.  Il a même été divisé par trois en 15 ans.  Et en ce qui concerne le nombre de fuites par 100 branchements*, il a quant à lui été réduit de moitié.  

Tout ceci n’est pas le fruit du hasard.  Le programme de remplacement des conduites en fonte et en fibrociment, qui s’est achevé en 2014, y contribue largement.

Ce type de conduites, posées sur le réseau jusqu’en 1975 pour la fonte et jusqu’en 1980 pour le fibrociment, présentait des caractéristiques d’étanchéité moindres que le nouveau matériel des conduites en polyéthylène (PE). Fin des années 90, Sibelga s’est lancée dans un programme de remplacement systématique par du polyéthylène, un matériau qui offre plus de souplesse et plus de résistance aux mouvements du sol et aux vibrations dues au trafic intense.

À l’origine, plus de 500 km de canalisations étaient concernés, alors que le réseau de gaz basse pression compte environ 2 300 km de canalisations. À l’occasion de ces travaux, Sibelga a également renouvelé, là où elle intervenait, les anciens branchements*.

On récolte donc aujourd’hui le fruit de ces investissements dans de nouveaux réseaux.

*un branchement = la canalisation qui part du compteur pour rejoindre la conduite principale du réseau en trottoir.