Les Gestionnaires De Réseaux, Prêts Pour La Mobilité Électrique ?
  • Article

Les Gestionnaires De Réseaux, Prêts Pour La Mobilité Électrique ?

Les réseaux belges sont bien préparés pour faire face au déploiement prévu des véhicules électriques, à condition que la recharge soit étalée dans le temps et l'espace et que les investissements de modernisation puissent être poursuivis. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par Synergrid.

Le Plan climat du Gouvernement bruxellois vise une réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. La région bruxelloise veut par ailleurs se rapprocher autant que possible des objectifs européens qui prévoient la neutralité carbone à l’horizon 2050. 

Pour atteindre ses objectifs climatiques, la région bruxelloise doit notamment encourager une mobilité basse émission. La décision du gouvernement régional d’interdire à Bruxelles les véhicules roulant à l’essence, au diesel et au LPG à partir de 2035, va dans ce sens. Le déploiement de la mobilité électrique, (bio)CNG et LNG jouera également un rôle important dans cette transition. 

Premier défi : l’installation de bornes de recharge

Le véhicule électrique a donc le vent en poupe. Pour encourager son développement, la Région bruxelloise a un défi de taille à relever : l’installation d’assez de bornes de recharge électrique sur son territoire pour y faire face. 

La Libre Belgique évoquait dans son article du 7 novembre qu’entre 4 000 et 8 500 bornes électriques devraient être installées à Bruxelles d’ici 2035.

Sibelga pourrait avec Bruxelles Environnement, avoir à jouer un rôle de coordination et de planification dans le déploiement de ces bornes.  En effet, l’objectif est de placer le bon type de recharge (lente ou rapide) aux emplacements qui nécessiteront le moins d’investissement possible dans le réseau, tout en garantissant une couverture dans l’ensemble des communes et quartiers.  

Sibelga, en tant que gestionnaire du réseau électrique, est un partenaire indispensable pour garantir ces objectifs.

Deuxième défi : La gestion de la charge du réseau

Lorsque l’on pense à la mobilité électrique, une autre question vient à l’esprit : les réseaux actuels pourront-ils soutenir l’augmentation attendue du nombre de véhicules électriques ces prochaines années ? 

1,5 million de véhicules électriques attendus d’ici 2030

Synergrid, la fédération des gestionnaires des réseaux pour le transport et la distribution du gaz et de l’électricité en Belgique a voulu y répondre en chargeant la société de consultance Baringa d’effectuer une étude sur les effets du développement attendu de l'électromobilité sur les réseaux belges.  Se basant sur les chiffres de l’Agence internationale de l’énergie, 1,5 million de véhicules électriques sont attendus en 2030, et 4 millions en 2050.

Un risque réduit de surcharge du réseau

Différents scénarios de recharge ont été étudiés, les différentes options de recharge ayant en effet un impact différent sur les réseaux. 

  • La recharge domestique par exemple, qui est lente et a souvent lieu le soir,  a un impact direct sur le réseau basse tension. 
  • Les stations de recharge rapide sur la voie publique sont, quant à elles, directement raccordées au réseau moyenne tension. 
  • Si la recharge se fait en journée au bureau, elle aura également un impact différent. 

L’étude conclut que pour un nombre égal de véhicules, avec des méthodes de recharge différentes, le risque de surcharge du réseau est réduit si la recharge est étalée : « Les réseaux belges sont bien préparés pour faire face au déploiement prévu des véhicules électriques, à condition que la recharge soit étalée dans le temps et l'espace et que les investissements de modernisation puissent être poursuivis. »

Des mesures pour encourager la mobilité électrique

Pour encourager l’électromobilité à l’avenir, toutes les parties concernées doivent prendre des mesures concrètes, dès aujourd’hui.  Il s’agit de développer un cadre légal, des outils informatiques et des mécanismes liés au prix qui vont encourager les utilisateurs à adopter des comportements de recharge vertueux en faveur du réseau de distribution.

Les défis ne manquent pas pour les GRD*…

Les défis qui attendent encore les gestionnaires de transport et de distribution d’énergie sont nombreux. Ils devront à l’avenir faciliter et encourager la transition énergétique et participer activement à la lutte contre le réchauffement climatique. Les réseaux seront mis à rude épreuve suite au déploiement des véhicules électriques notamment, mais pas seulement ! Ils devront également faire face au développement des énergies renouvelables et des pompes à chaleur, gérer et valoriser la flexibilité, répondre aux attentes des clients aux nouveaux modes de consommation... 

Sibelga, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité à Bruxelles, est consciente qu’elle aura un rôle clé à jouer. Lire les résultats de l’étude.

*GRD : Gestionnaire du réseau de distribution