Les mesures exceptionnelles COVID-19 se ressentent sur la consommation d’électricité et de gaz à Bruxelles
  • Article

Les mesures exceptionnelles COVID-19 se ressentent sur la consommation d’électricité et de gaz à Bruxelles

Les mesures exceptionnelles prises actuellement par le gouvernement pour limiter la contagion du coronavirus se ressentent sensiblement sur la consommation d’électricité et de gaz naturel à Bruxelles.
La continuité de la distribution de l’énergie est néanmoins assurée !

OBSERVATIONS GLOBALES POUR L’ELECTRICITÉ (1)

En effet, la limitation progressive des activités à Bruxelles entraîne incontestablement une consommation à la baisse. Cette diminution s’est produite en trois phases.

Si nous comparons les données de consommation actuelles avec celles de 2019, nous remarquons une diminution sensible de la consommation à partir du 11 mars 2020. En effet, la baisse a été de 6 % en moyenne pour la période comprise entre le 11 mars et le 15 mars. Les premières dispositions alors prises dans le cadre du Covid-19 cette semaine-là, telles que la fermeture de certains commerces, se reflétaient déjà dans les premières tendances.

Cette baisse s’est ensuite accentuée à partir du lundi 16 mars jusqu’au dimanche 22 mars, avec une diminution d’environ 12 % en semaine et de 6 % le weekend.

Enfin, durant la semaine du lundi 23 mars au vendredi 27 mars, nos estimations affichent une diminution approximative de 16 % à 18 %.

Le pic de consommation s’est-il déplacé en journée ?

La consommation lors de la première quinzaine de mars affichait, tous secteurs confondus, 2 pics de consommation : l’un entre 11h00 et 14h00 et le second entre 19h00 et 20h00. Depuis la mise en oeuvre des mesures de confinement, la pointe de consommation relative à la plage 11h00 - 14h00 a sensiblement diminué pour ne laisser place qu’au pic du soir entre 19h00 - 20h00. Nous supposons que cette tendance est, entre autres, issue du ralentissement de certains secteurs professionnels tels que celui de la restauration.

Ce graphique illustre la courbe quart horaire de la consommation totale sur Bruxelles (kWh) :

 COVID-19 - conso graph

1.1 secteur résidentiel et petits professionnels (< 56 KVA)

L’analyse du segment des clients relevés annuellement dans lequel se trouvent essentiellement des consommateurs résidentiels, nous permet de constater, depuis les premières mesures de confinement prises à partir du 16 mars, une diminution approximative de 8 % par rapport à début mars.

1.2 Secteur tertiaire industriel professionnel (> 56 KVA)

Passons à présent au segment des clients professionnels télérelèves quart-horaire qui représentent  près de 53 % de la consommation électrique globale à Bruxelles.

Sur la base du télérelèves des compteurs industriels tertiaires et professionnels, nous constatons une diminution de la consommation électrique à dater du début de la période de confinement. Selon nos estimations, cette baisse est approximativement comprise entre 7 % et 43 % par rapport à début mars, selon le secteur d’activité.

Ci-dessous les secteurs d’activité qui relèvent du réseau de distribution de Sibelga et dont la consommation a le plus diminué depuis les dispositions de confinement.

COVID-19 - conso tab

2. CONSOMMATION GAZ (2)

Sur la base des relevés quotidiens des principaux clients tertiaires et industriels bruxellois, l’impact des mesures du Coronavirus se fait également ressentir sur la consommation de gaz.

En effet, pendant la période de confinement, nous observons par rapport à début mars, une chute allant de 10 % et 60 % (3) en fonction des secteurs impactés.

L’ensemble du secteur tertiaire semble donc être touché par cette baisse de consommation suite aux mesures Covid-19. Seul le secteur hospitalier, comme attendu, ne démontre pas de diminution en matière de consommation en gaz.

3. L’ACCÈS À L’ÉNERGIE : UN BESOIN ESSENTIEL POUR LEQUEL SIBELGA SE MOBILISE !

Dans un contexte de mobilisation générale pour contrer la propagation du Covid-19, Sibelga a pris des mesures de prévention destinées à assurer la continuité d’approvisionnement en électricité et en gaz naturel des services publics, des entreprises et des ménages.

Par mesure de précaution, l’ensemble des GRD belges ont pris la décision de réduire autant que possible les contacts physiques entre leurs collaborateurs d’une part, et entre ces derniers et les clients d’autre part.

Depuis 16 mars, le télétravail a été généralisé dans toutes les situations qui le permettent tandis que les travaux non urgents ainsi que la relève des index de consommation chez les clients sont suspendus jusqu’au 19 avril inclus.

4. INTERVENTIONS URGENTES

En cas d’incident sur le réseau, nos équipes restent disponibles 24h/24h et 7j/7. Toutes les précautions lors de la visite de notre technicien sont prises afin de répondre aux recommandations sanitaires fixées par le gouvernement (distance d’1,5 mètre, serrage de mains interdit, etc.).

Les interventions urgentes sont :

  • les pannes et odeurs de gaz ;
  • les incidents de réseaux ;
  • les travaux garantissant l’accès à l’énergie (ouverture compteur, etc.).

5. INTERDICTION DES COUPURES GAZ ET ÉLECTRICITÉ JUSQU’AU 30 AVRIL INCLUS

Le gouvernement bruxellois a prolongé d'un mois la période d'interdiction des coupures gaz et électricité afin d'amortir les conséquences sociales des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.
Cette interdiction vaut normalement en période dite hivernale, du 1er octobre au 31 mars.
Sibelga, en tant que fournisseur social, continuera d’assurer la fourniture de l’énergie auprès des clients concernés par cette mesure jusqu’au 30 avril inclus.

****

Marie-Pierre Fauconnier, Directeur général de Sibelga : « Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, Sibelga met tout en oeuvre afin de garantir la distribution de l’électricité et du gaz naturel sur l’ensemble du territoire bruxellois. Et ce, en garantissant la sécurité et la santé de nos collaborateurs, de nos prestataires ainsi que de nos clients. Vous pouvez compter sur l’engagement et la proactivité d’une entreprise entièrement mobilisée pour que chaque Bruxellois continue à accéder à un bien plus que jamais essentiel : l’ÉNERGIE ! »

 

(1) & (2) Il s’agit d’estimations à titre indicatif des données de consommation.
(3) Ces données liées à la consommation de gaz sont normalisées pour tenir compte des conditions climatiques extérieures.

Le communiqué de presse en version PDF