Plus de luminaires pour plus de sécurité
  • Article

Plus de luminaires pour plus de sécurité

L’éclairage public a été remplacé dans votre rue ? Le nombre de luminaires a augmenté ? C’est possible ! Voici quelques explications.

À Bruxelles, les installations sont en place pendant environ 25 ans. 4% d’entre elles sont remplacées chaque année.

Ces dernières années, l’éclairage public urbain tient davantage compte :

    • des piétons
    • du sentiment de sécurité et de convivialité
    • des économies d’énergie
    • de la qualité urbanistique des installations
    • de la qualité de son fonctionnement

RAISON N°1 : la sécurité des piétons

Pour mieux éclairer les usagers faibles, l’éclairage public est donc aujourd’hui placé plus bas qu’avant, avec des appareils d’éclairage moins puissants. 

Traditionnellement placés entre 8 et 12 mètres de hauteur, les luminaires sont aujourd’hui placés à une hauteur comprise entre 4 et 6,3 mètres.

Les luminaires sont aussi davantage placés des deux côtés de la voirie.

RAISON N°2 : Il en faut plus pour un même résultat.

epov-lum-1-avant
1 luminaire avant…

epov-lum-2-nu
Pour 2 maintenant.

Fin 2016, la région bruxelloise comptait 82 450 luminaires. D’ici 2028, c’est à dire au terme du remplacement complet de ses luminaires, Sibelga sera amenée à gérer quelque 100 000 appareils. 

Et combien ça coûte ?

En consommation d’énergie, rien de plus ! Au contraire…

Grâce notamment à la politique de remplacement des lampes énergivores, en particulier des lampes à vapeur de mercure haute pression, la puissance installée d’un luminaire a baissé. 

Éliminer les technologies peu efficaces au profit de technologies plus performantes permet de réduire la consommation annuelle de l’ensemble du parc de 0,5 à 1%. Et donc aussi la facture !

Les lampes actuelles ont aussi une meilleure durée de vie, ce qui implique de devoir les remplacer moins souvent.