Qu’est-ce qu’un compteur smart ?
  • Article

Qu’est-ce qu’un compteur smart ?

Nous avons tous chez nous un compteur électromécanique qui comptabilise nos consommations d’électricité. Celui-ci est relevé une fois par an, lorsque le releveur passe ou lorsque nous transmettons les index à Sibelga. À moins de noter ses index chaque jour, il est difficile d’avoir une vue sur ce que l’on consomme avant d’avoir reçu la facture de son fournisseur.  Sans parler du fait qu’il est impossible de visualiser les moments où nous prélevons de l’électricité.

Comme dans d’autres domaines (téléphonie, banque…), la digitalisation a fait son apparition.  Les jours des bons vieux compteurs sont comptés, on en produit de moins en moins… Place maintenant aux compteurs électroniques.

Electronique, intelligent, quelle différence ?

Le compteur électronique enregistre la puissance électrique prélevée et les quantités consommées à différents moments de la journée chaque jour de la semaine, dans sa mémoire selon un protocole prédéfini. Les données peuvent en être récupérées par le releveur ou par le client à qui on demande de transmettre ses index, dans le cas des auto-producteurs. Pour les consommateurs haute tension, elles sont envoyées automatiquement du compteur vers Sibelga.

Le compteur intelligent, aussi appelé « smart meter » ou encore compteur communicant, fait de base la même chose. La différence se situe dans le fait que la communication avec ce compteur est bidirectionnelle. Il peut envoyer des données de consommation à Sibelga selon une périodicité à définir.  Sibelga peut l’actionner (ouverture/fermeture), l’interroger, en modifier la puissance et vérifier son bon fonctionnement à distance.  Le compteur envoie également une alarme lors de toute tentative d’ouverture du capot (suspicion de fraude).

Pourquoi parle-t-on aujourd’hui des compteurs intelligents ?

Depuis 2009, l’Europe recommande aux états membres de mettre en place des systèmes intelligents de mesure qui favorisent la participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’énergie. 

L’objectif est de leur donner accès à leurs données de consommation pour qu’ils soient sensibilisés à leur utilisation d’énergie et au moment où ils consomment pour profiter au mieux des offres tarifaires flexibles (disponibles dans un avenir plus ou moins proche).  

La directive européenne sur l’efficacité énergétique (2012) impose ainsi d’installer des compteurs électroniques dans certains cas. Transposée en droit bruxellois en 2014, ce type de compteur est obligatoire lorsqu’on installe un compteur dans les habitations neuves ou lors de rénovations profondes.  

Quels sont les avantages du compteur smart pour le client ?

Que veut faire Sibelga en matière de compteur intelligent ?