• Article

Odeur de gaz : faut-il craindre l’explosion ?

Une explosion de gaz ne survient que si des conditions bien précises sont réunies mais il ne faut pas pour autant traiter les fuites de gaz à la légère.

Pour beaucoup, odeur de gaz signifie danger immédiat d’explosion. Cependant, s’il est vrai qu’une fuite de gaz ne doit pas être traitée à la légère et être signalée immédiatement à votre gestionnaire de réseau ou au 112, une explosion ne surviendra que si des conditions bien spécifiques sont réunies. Explications avec Christophe Salvador, formateur gaz chez Sibelga.

Explosion de gaz : la théorie

# Etape 1 : l’inflammation du gaz naturel

Dans certaines conditions, le gaz naturel peut prendre feu. Pour cela 3 ingrédients sont nécessaires :

  1. Du gaz naturel, dans une concentration de 5 à 15%, ni plus, ni moins avec l’atmosphère ambiante
  2. De l’air
  3. Une source d’allumage : étincelle, flamme… 

« S'il manque l’un de ces 3 éléments ou s’il y a trop ou trop peu de gaz, rien ne se passera, même si l’on apporte une source d’allumage », explique Christophe.

# Etape 2 : l’explosion du gaz naturel

L’explosion en tant que telle ne survient que si l’inflammation se produit dans un endroit confiné comme une cave, une tranchée profonde ou un local fermé. Dans ce cas, l’énergie libérée lors de l’inflammation ne peut pas s’échapper. Elle correspond à 60 fois le volume de gaz enflammé avec pour effet d’augmenter la pression dans l’espace fermé jusqu’à provoquer la rupture de cet espace fermé. Tout cela se produit en une fraction de seconde. 

Explosivite-gaz

En pratique 

Lors de leur formation chez Sibelga, les techniciens sont confrontés à un appareil insolite : une sorte de boîte qui permet de reproduire artificiellement et en toute sécurité les conditions d’une inflammation de gaz naturel. 

« Cet outil est vraiment intéressant car il permet aux techniciens de se rendre compte que la théorie correspond exactement à la réalité et n’est ni exagérée, ni sous-estimée. »

Les bons gestes

Si vous détectez une odeur de gaz à Bruxelles, informez sans hésiter Sibelga au numéro gratuit 0800 19 400, ou le 112 (service incendie). 

Mais attention, avant de passer l’appel, il est recommandé :

  1. d’ouvrir les portes et les fenêtres pour aérer ;
  2. de sortir du bâtiment.

il est essentiel d’éviter tout geste susceptible de produire une étincelle ou une flamme et d’attendre l’équipe d’intervention de Sibelga à l’extérieur du bâtiment

Ne perdez pas de vue qu’aérer ne résout pas le problème ! « Si le gaz est présent en concentration importante, aérer peut vous ramener dans le seuil critique des 5 à 15% » prévient Christophe. C’est pourquoi il est essentiel d’éviter tout geste susceptible de produire une étincelle ou une flamme (fumer une cigarette, enclencher un interrupteur électrique, allumer une bougie, faire fonctionner une sonnette…) et d’attendre l’équipe d’intervention de Sibelga à l’extérieur du bâtiment concerné.

Bon à savoir : les 5 bons gestes à faire en cas d'odeur de gaz