• Article

Semaine du technicien : Fouad

La sécurité avant tout. C’est le maître-mot des Techniciens de manoeuvre haute tension chez Sibelga. Ils exercent un métier unique, varié et encore méconnu de la population bruxelloise...

La sécurité avant tout !

Fouad Chabab travaille depuis 14 ans chez Sibelga et exerce ses fonctions selon une double casquette : il est à la fois surveillant et Technicien de manoeuvre haute tension. « Au quotidien, j’accompagne les entrepreneurs et les sous-traitants de Sibelga qui travaillent dans les cabines haute-tension pour les rénover. Je veille à la sécurité de tout le monde : je regarde si l’équipement de protection est présent, si le balisage du chantier est bien effectué, je signale la nature des travaux aux personnes extérieures, pour éviter que quelqu’un ne s’électrise, ne s’électrocute ou ne se brûle. »

« La sécurité c’est ma priorité. Si elle n’est pas acceptable, je ne commence pas un chantier. »
Pour mener à bien son métier, Fouad suit tout un protocole sécuritaire qui passe par une analyse de risques des actes à réaliser en haute-tension. De plus, tout le matériel fait l’objet d’une vérification, que ce soit l’équipement de protection individuelle : des gants pour manoeuvrer en haute/basse tension, des casques de chantier avec visière intégrée, etc. ; ou l’équipement de protection collective. « Il s’agit des mesures prises lorsqu’il y a un danger : panneaux de signalisation, balisage pour éviter les chutes, les blessures, isolement des parties sous tension pour éviter les risques de contacts, etc. Nous travaillons avec des organismes de contrôle qui viennent vérifier la conformité de nos réalisations. » A noter également que les équipements sont régulièrement améliorés en tenant compte de l’évolution du marché et des innovations.

Un métier très varié qui vise certes la sécurité des intervenants, des riverains mais aussi la sécurité des biens. Une profession unique et particulière qui plait au surveillant : « J’aime expliquer aux gens mon métier. Je pense qu’ils ne savent pas vraiment ce que nous faisons pour eux. »

Mais quelles sont les qualités d’un bon surveillant de cellules haute-tension ? Il faut être à l’écoute, avoir un bon sens de la communication, avoir du self-contrôle et faire preuve de flexibilité. Le surveillant est le relais entre ses responsables et les techniciens et doit être capable de pointer les problèmes et de trouver des solutions.

« Nous sommes les seuls à travailler sous tension, nous faisons en sorte que les foyers bruxellois soient toujours alimentés. Nous sommes formés en continu chez Sibelga et nous cherchons constamment l’excellence, c’est ce que j’aime dans mon métier. De plus, avec la digitalisation actuelle, nous sommes en voie de sécuriser encore plus notre travail et les services fournis », conclut Fouad Chabab. La sécurité, c’est ma priorité