Venir travailler chez Sibelga en train : facile et convivial
  • Article

Venir travailler chez Sibelga en train : facile et convivial

Moins de deux kilomètres séparent la gare du Nord du site de Sibelga situé Quai des Usines. Le train est dès lors un moyen de transport privilégié par une bonne partie de notre personnel pour effectuer ses trajets, d’autant que l’abonnement leur est remboursé à 100%. Pourtant, ce mode de transport souffre encore d’une mauvaise réputation… injustifiée selon notre collègue Pierre Navaux, du département Financier. 

Bonjour Pierre ! Tu es un navetteur aguerri ! Comment se passent tes déplacements au quotidien ?

Je prends le train à la gare d’Écaussinnes, qui se situe à environ 6 km de mon domicile. Plusieurs options s’offrent à moi : un train direct vers Bruxelles ou un train vers Braine-le-Comte où je prends une correspondance pour Bruxelles-Nord. Mon vélo m’attend à la gare du nord dans un local sécurisé et me permet de rejoindre très rapidement le bureau. En tout, cela me prend environ 1h20, de porte à porte. 

1h20… en théorie !

Effectivement, mais dans la pratique, et aussi étonnant que cela puisse paraître, la durée de mon trajet varie très peu. Lorsqu’il y a des retards, ils dépassent rarement les 15 minutes. Il est vrai qu’il y a eu des périodes plus difficiles avec des retards très fréquents mais depuis plusieurs mois, la situation s’est vraiment améliorée. En réalité, il y a beaucoup moins d’aléas sur le rail qu’on ne veut nous le faire croire. Je prends note des retards et je constate un vrai progrès depuis quelques mois.

Cependant, dans ta situation, tu ne gagnes pas beaucoup de temps par rapport à la voiture.

C’est vrai, même en heure de pointe, prendre la voiture me prendrait plus ou moins le même temps. Mais la probabilité d’avoir des imprévus sur la route est plus forte et je gagne en termes de bien-être et de convivialité. Prendre le train, pour moi, c’est un choix écologique bien sûr mais aussi au niveau de la qualité de vie. Je ressens moins de stress. Dans le train, je peux lire, je rencontre des gens que je n’aurais probablement jamais connus autrement, certains sont d’ailleurs devenus de vrais amis au fil des années. Et, si la journée a été longue ou le réveil difficile, je peux même dormir. 

Et après le train, le vélo ! Tu as toujours fait comme ça ?

Non, au départ, j’effectuais les trajets de la gare au bureau à pied. D’emblée, j’ai choisi de ne pas prendre le tram, sauf en cas de pluie. J’apprécie cette occasion de prendre l’air. Ensuite, j’ai testé la trottinette. Cela me permettait de gagner pas mal de temps mais je ne me sentais pas en sécurité par rapport à la circulation et j’ai même déjà fait une belle chute à cause d’un trou dans la route. 

Au final, le vélo, c’est vraiment le plus pratique ! D’autant que je peux le laisser à la gare dans un local sécurisé mis à disposition par la SNCB auquel j’ai accès 24h/24 et 7 jours/7. 

Quels arguments utiliserais-tu pour convaincre tes collègues de t’imiter ?

Concernant le train, je trouve qu’on lui fait une mauvaise publicité qui n’est pas justifiée. Contrairement aux idées reçues, j’ai l’avantage de savoir avec plus ou moins d’exactitude combien de temps me prendra mon trajet. En voiture, il y a beaucoup plus de probabilités d’être coincé quelque part.

Pour le vélo, c’est la même chose ! Je sais exactement, et à la minute près, combien de temps me prendra mon trajet. La seule incertitude, c’est l’unique feu rouge qui se trouve sur mon chemin ! Et en plus, cela m’offre une bonne dose de fraicheur et j’arrive en forme au boulot. 

Envie d’en savoir plus sur les autres avantages offerts aux membres du personnel de Sibelga ? Consultez notre site jobs !

« On fait au train une mauvaise publicité qui n’est à mon avis pas justifiée »