Le gaz change à Bruxelles, ça continue!
  • Article

Le gaz change à Bruxelles, ça continue!

Vous le savez déjà, tous les consommateurs bruxellois de gaz naturel passeront d’ici 2023 à une autre sorte de gaz : le gaz riche. À Jette, Ganshoren, Laeken, Neder-over-Heembeek, Haren, Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Node et Evere, la conversion au gaz riche aura lieu en juin 2021. 

Dans ce contexte, les 163 000 clients des communes citées ci-dessus ont reçu, au cours des derniers jours, un courrier/email leur demandant de faire vérifier la compatibilité de leurs appareils avec le gaz riche. 

Revenons sur les raisons de ce changement

En Belgique, 1,5 million de ménages et d’entreprises consomment du gaz pauvre importé du nord des Pays-Bas (Groningen-Slochteren). Les réserves de gaz pauvre s’amenuisent au fil des ans, c’est pourquoi les autorités des Pays-Bas ont décidé d’arrêter toute exportation à partir de 2030. Il était donc essentiel de trouver une alternative et d’étendre le gaz riche à tout le pays. 

Comment ça se passe ? 

La conversion s’étalera sur 4 ans, entre 2020 et 2023. La Région bruxelloise a été divisée en 4 zones géographiques et chaque année, au 1er juin, une zone passera au gaz riche. Pour savoir quand vous serez concernés, consultez le site en ligne : legazchange.brussels 

L’infrastructure de transport et de distribution de gaz a déjà été adaptée. Mais ce n’est pas tout : vous devez, vous aussi vous préparer !

Comment me préparer à ce changement ? 

Pour vous assurer que tous vos appareils au gaz soient compatibles et fonctionnent correctement et en toute sécurité après la conversion, il est important de les faire vérifier par une personne habilitée. On pense par exemple à la chaudière, la cuisinière, les taques de cuisson, le poêle ou encore les feux ouverts décoratifs. Ces appareils devront éventuellement être réglés, voire remplacés s’ils sont vétustes et/ou incompatibles avec le gaz riche. Rassurez-vous, 98% des appareils sont compatibles, seuls les appareillages datant d’avant 1978 ou venant de l’étranger, devront souvent être remplacés. 

Sibelga, Bruxelles Environnement et le Gouvernement vous recommandent de coupler la vérification de vos appareils avec le contrôle périodique obligatoire de votre chaudière ou de votre chauffe-eau. Ainsi, vous éviterez des frais supplémentaires. Le nouveau cadre légal du contrôle périodique PEB inclut automatiquement la vérification lors du contrôle et une prime régionale est octroyée aux ménages précarisés (catégorie C).

Sibelga est là pour vous aider

Une communication officielle, sous forme de courrier ou d’e-mail, vous est envoyée au plus tard 24 mois avant la date de conversion de votre zone. Par la suite, 3 à 4 mois avant la date butoir, vous recevrez un rappel. Il permettra de s’assurer que toutes les actions ont été mises en œuvre. 

Deux ans à l’avance, cela peut paraître prématuré, mais détrompez-vous. Faire vérifier tous les appareils fonctionnant au gaz ne se fait pas en un clin d’œil. Partant de ce constat, il vous est recommandé de prévoir cette vérification à temps. Un homme prévenu en vaut deux. Pensez-y !

D’où viendra le gaz riche ?

Le gaz riche sera importé d’autres pays comme la Norvège, le Royaume-Uni, le Qatar et la Russie. Cependant, la composition du gaz riche est différente de celle du gaz pauvre. L’infrastructure servant au transport du gaz des Pays-Bas à travers notre pays, spécifique au gaz pauvre, a été récemment adaptée, tant au niveau de Fluxys, le gestionnaire du réseau de transport de gaz, qu’au niveau des gestionnaires de réseaux de distribution comme Sibelga. 

Pour plus d’information, rendez-vous sur legazchange.brussels et legazchange.be