Consommation en électricité et en gaz naturel pour Bruxelles en 2014
  • Nouvelles

Consommation en électricité et en gaz naturel pour Bruxelles en 2014

La diminution de la consommation totale d'électricité et de gaz naturel en Belgique, en 2014, s’explique surtout par l’hiver très doux que nous avons connu. Mais qu'en est-il de la consommation d'énergie dans la Région de Bruxelles-Capitale ?

Synergrid, la Fédération des gestionnaires de réseaux électricité et gaz en Belgique, vient de publier les chiffres de consommation totale en 2014, pour la Belgique.

En raison d’une période hivernale très douce (2014 a été l'année la plus chaude depuis la mesure des températures), nous voyons que la consommation totale a diminué.

Au niveau belge (secteur résidentiel, tertiaire et PME *), on remarque les tendances suivantes :

  • une baisse de 4,1 % pour l’électricité 
  • une baisse de 18,8 % pour le gaz

(*) ces chiffres ne sont valables que pour la consommation d'énergie distribuée par les gestionnaires de réseau de distribution. Ils ne prennent pas en compte les gros clients industriels directement raccordées au réseau Elia. Ceci, afin de pouvoir faire une comparaison avec les chiffres de Sibelga. Pour des chiffres plus détaillés, consultez la publication de Synergrid.

Consommation d'électricité pour Bruxelles

La consommation d’électricité a diminué de 4 % par rapport à 2013.
Cette baisse correspond à la baisse au niveau national.

Consommation totale électricité Bruxelles

Il s’agit de la plus faible consommation d’électricité au cours de ces 20 dernières années. Cette situation est essentiellement imputable à une combinaison de trois facteurs : 

  • une tendance à la baisse de la consommation d’électricité depuis 2007, grâce aux appareils électriques de moins en moins énergivores (ampoules d’éclairage, électroménagers, moteurs électriques en ventilation, productions autonomes d’électricité). Cela représente une diminution de 0,5% à 1% par an. 
  • les conditions météorologiques favorables. Il est difficile de mesurer cet impact avec précision, mais il est estimé à – 2,5% .
  • le contexte « économique ». Il est également difficile de mesurer cet impact avec précision. Par déduction, il se situe probablement entre 0,5% et 1%.

Consommation de gaz pour Bruxelles

La consommation de gaz a chuté de près de 23 % par rapport à 2013. Cette baisse est plus importante que la baisse constatée au niveau national, en raison d'une consommation de gaz plutôt résidentielle à Bruxelles.

Consommation gaz Bruxelles

Il s’agit de la plus faible consommation de gaz au cours de ces 20 dernières années. Cette situation est presque entièrement due aux conditions météorologiques favorables. Vu l’impact majeur des conditions météorologiques, il est impossible de mesurer un éventuel impact « économique ».