Un nouveau levier d’action pour encore plus d’économies d’énergie
  • Article

Un nouveau levier d’action pour encore plus d’économies d’énergie

Un nouvel accord-cadre pour 4 ans a été conclu entre Sibelga, des installateurs et bureaux d’étude dans le cadre du programme NRClick. De quoi donner aux communes bruxelloises un levier d’action encore plus efficace pour réaliser des travaux d’efficacité énergétique dans les bâtiments publics.

Réduire les consommations d’énergie des écoles, centres sportifs, casernes de pompier et autres bâtiments communaux, c’est l’un des moyens que la Région de Bruxelles Capitale a identifié pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Au travers du programme NRClick, Sibelga est ainsi chargée, notamment, de coordonner des travaux d’efficacité énergétique pour les communes bruxelloises. 

Ce programme n’est pas neuf : en 2018, Sibelga avait déjà coordonné 14 chantiers dans pas moins de 8 communes. Mais depuis peu, un accord-cadre signé pour 4 ans avec 5 installateurs et 3 bureaux d’étude permet de simplifier encore la procédure de marché pour les communes et d’atteindre un niveau de qualité encore plus haut.

La qualité avant tout

C’est au terme d’une longue procédure de sélection que les installateurs et bureaux d’étude signataires de l’accord-cadre ont été identifiés. Les prix mais aussi les compétences techniques de chaque prestataire ont fait l’objet d’un examen approfondi. « L’idée de cet accord-cadre n’est pas de casser les prix mais bien d’offrir la meilleure qualité possible », commente Gaétane Sommereyns, de l’équipe NRClick.

La procédure de sélection comprenait des test cases pour lesquels les candidats devaient remettre une offre de prix. Parmi ceux-ci figuraient l’Espace Cadol, un centre culturel situé dans la commune de Koekelberg, pour lequel un gros potentiel d’amélioration avait été identifié au niveau de la chaufferie.

Objectif : 10 tonnes de CO2 en moins par an

Le 15 avril dernier, le chantier de l’Espace Cadol est passé du test case à la réalité. Dotée initialement de deux chaudières au mazout de 1991, la chaufferie a été convertie au gaz et équipée de deux chaudières à condensation. Le bureau d’études Teen Consulting et l’installateur Vinci Facilities ont été sélectionnés pour exécuter ce projet.

Mais, attention, comme le précise Gaétane Sommereyns : « Un chantier NRClick va au-delà du simple remplacement d’appareils par des modèles plus récents. On prend en considération l’ensemble des éléments qui influent sur le rendement de l’installation et on agit sur chacun d’eux pour un résultat maximal. »

Par exemple, une maison mitoyenne était auparavant alimentée par la chaufferie de l’Espace Cadol. Faire en sorte que cette habitation bénéficie d’un système de chauffage indépendant a déjà permis d’optimiser la régulation et le dimensionnement de l’installation.

« Nous avons également revu le dimensionnement de la chaudière. Avoir une chaudière trop puissante par rapport aux besoins réels occasionne des pertes d’énergie chaque fois que la chaudière s’arrête et redémarre. Alors qu’une chaudière moins puissante peut fonctionner en continu avec, au final, moins de pertes. »

Toutes les actions réalisées devraient permettre d’économiser jusqu’à 10 tonnes de CO2 par an. L’outil de comptabilité énergétique NRClick Scan permettra de vérifier si la nouvelle installation fonctionne comme prévu et si les résultats sont conformes aux attentes. 

Un bon départ pour l’accord-cadre

Du côté de l’équipe NRClick comme de la commune, on se dit en tout cas très satisfait de ce premier chantier réalisé dans le cadre de ce contrat qui court sur 4 ans. 

Avec le soutien de BXL-environnement